Ma sellette à moi

Alors voilà: je voulais une sellette de sculpteur qui fasse "usée".
C'est la mode, je sais, je sais.
Après deux tentatives avortées (une chez un antiquaire en bas de chez moi qui l'avait fait venir de province et qui croyais que je n'en voulais plus car je l'ai croisé dans la rue sans lui dire bonjour-je suis myope, et donc l'a vendue; et une autre à Drouot aux enchères mais elle était au-delà du prix que je m'étais fixé), j'ai fini par en trouver une au marché Vernaison porte de Clignancourt.

1c2bae71ac075df6b4611f5a6f2fee81.jpg

d2aebc44a91355ecf2a0140f5e772ecb.jpg

Et je ne l'ai payée que 160€! (bien moins chère que les deux autres).
Comme quoi, dans la vie, il faut persévérer.

Les commentaires sont fermés.