Même si j'étais riche...

FIAC suite et fin.
La FIAC, ça se passait aussi à la cour carrée du Louvre. On y trouvait les artistes dits « émergents ».
Le problème avec l’art contemporain, c’est que si on n’en connaît pas les codes, on passe à côté.
Une petite sélection des œuvres que, personnellement, je n’ai pas complètement capté :

1) La plus effrayante

01997968c49d92d03b74582ae3c6636f.jpg

Ce crâne-statue est en plastique peint. Prix : 20.000 $.
Il s’est vendu en un rien de temps, et il y a déjà trois personnes sur la liste d’attente pour en acheter un autre (l’artiste ne fait que des pièces uniques). Galerie I 20, New York.

2) La plus fun

793ae488cd259ca7987767e27caad119.jpg

Eh oui, c’est un… coffre, d’où sort un… animal, avec une…casserole sur la tête.
Je ne connais pas le nom de l’artiste, ni son prix, il n’y avait malheureusement personne sur le stand.
Mais j’ai le nom de la galerie, si ça vous dit. Galerie The Breeder, Athènes.

3) La plus triste
ed594f70dd9294b0386d223cfdbf17e0.jpg

Moi, je trouve ça triste, ces grosses larmes pleines de poissons.
C’est triste pour les poissons.
Galerie Francesca Minini. Milan.

Les commentaires sont fermés.